LE CHÂTEAU DE L'HOPITAU

 

Le site serait celui d'une ancienne léproserie fondée par les moines-soldats des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, établie probablement vers le début du XIIème siècle.

Au XVIIème, le lieu qui fait partie de la paroisse de Saint Donatien de Nantes, est dénommé 'maison noble de l'Hopitau'. La construction du château daterait du XVIIIème.

A la Révolution, le domaine appartient à la famille Hervé de la Bauche. Mais en 1792, il est confisqué et devient Bien National ; La famille est arrêtée et emprisonnée mais survit à la période révolutionnaire et rachète le château. M. Hervé de la Bauche a été conseiller municipal dans les années 1820.

En 1838, la famille le Maignan de la Verrie s'installe à l'Hopitau. Le premier Plan cadastral de La Chapelle (ci-dessous) montre la configuration du domaine et des dépendances en 1839 (étang, lavoir, chapelle, four,...). Henri le Maignan de la Verrie fut maire de la commune de 1874 à 1878.

                    Château de l'Hopitau - Plan cadastral de 1839

D'importantes transformations ont été apportées au château, probablement vers la fin du XIXème, lui conférant l'architecture actuelle néoclassique dans le style 'Ceineray'.

Début XXème, la propriété de l'Hopitau sera transférée à la famille Guillet de la Brosse. Elle sera ensuite transmise dans l'entre-deux-guerres aux descendants par alliance de la famille LE POMELLEC.

La photo aérienne de 1954 (ci-dessous)  montre les modifications apportées à la propriété (château, nouvelles dépendances, déplacement du four,...). La chapelle est détruite accidentellement en 1965.

 

Château de l'Hopitau - Photo aérienne de 1954

Le domaine sur lequel va être construit le village de Gesvrine ainsi que le château et son parc sont vendus, ces derniers étant finalement acquis par la ville de La Chapelle sur Erdre en 1977.

L'étang a été comblé ; Mis aux normes, le château et les anciennes fermes abritent un Centre de loisirs et des associations.